Poster un commentaire

Wonder Woman, la série télévisée. Une série féministe ?

Alors que le film Wonder Woman sort au cinéma en juin 2017, revenons sur la série de 1975.

Wonder Woman

Wonder Woman apparut pour la première fois dans All-Star Comics 8 en décembre 1941. Elle fut créée par le psychologue William Moulton Marston. Diana est une Amazone qui découvre un homme échoué sur son île. Cet homme est Steve Trevor, un soldat des États-Unis en mission contre les nazis. Diana ramène Steve aux États-Unis, où elle restera pour combattre le crime et les nazis sous le nom de Wonder Woman.
L’auteur voulut mettre en avant les femmes dans les comics. Wonder Woman devint un symbole du féminisme et du patriotisme étasunien.

Dans les années 1970, la Warner produisit une série Wonder Woman. Un épisode pilote fut diffusé sur la chaîne ABC en 1975 sous le titre Wonder Woman (The new original Wonder Woman). Une première saison de 13 épisodes fut diffusée sur ABC de 1976 à 1977. A cause du coût de la série, ABC abandonna sa diffusion, et CBS prit le relais pour une deuxième saison de 22 épisodes de 1977 à 1978, puis une troisième de 24 épisodes de 1978 à 1979. La saison 1 se déroule en 1942. Les saisons 2 et 3 se déroulent dans les années 1970.
Ici nous verrons la première saison.

Épisode pilote : Wonder Woman (The new original Wonder Woman).
Été 1942. Les nazis veulent attaquer New-York. Le militaire étasunien Steve Trevor part en mission pour les en empêcher. Son avion est détruit, et il échoue sur l’île des Amazones dirigée par la reine Hippolyta. Cette dernière a peur que les hommes débarquent sur l’île et réduisent les femmes à l’esclavage. Une Amazone doit le raccompagner dans le «monde des hommes». Pour cela, un concours est organisé entre les Amazones. Diana, la fille d’Hippolyta, y participe anonymement, car en tant que princesse de l’île, elle n’a pas le droit de partir. Elle gagne le concours et prouve à sa mère sa volonté d’aider les hommes contre les nazis. Diana obtient un diadème-boomerang, le lasso de vérité et des bracelets-boucliers. Elle ramène Steve aux États-Unis et participe avec lui au combat contre les espions nazis, dont Marsha, la secrétaire de Steve. A la fin, Diana devient Diana Prince, la nouvelle secrétaire de Trevor. Mais ce dernier ne connait pas sa double identité. Cet épisode est fidèle aux origines de Wonder Woman dans le comics.

Épisode 1 : La baronne diabolique.
1942. Des missions du major Steve Trevor sont sabotées. Arthur Deal doit juger Steve pour savoir s’il est un espion. Steve et Diana Prince enquêtent, et découvrent que le réseau nazi infiltré aux États-Unis se cache derrière ces sabotages. Ils interrogent la baronne Paula von Gunther en prison. Deal, qui est du côté des nazis, tente de faire passer Trevor pour l’un des leurs. La baronne, Deal et Hansen enlèvent Wonder Woman et Trevor pour les tuer et les faire passer pour des espions nazis pour nuire à l’Amérique. Wonder Woman se libère et stoppe les nazis.

Épisode 2 : Fausta la super woman.
1942. En Allemagne, une femme, Fausta, entre au quartier général des services secrets nazis pour parler de Wonder Woman. Elle montre un film sur l’héroïne. Le but de Fausta : amener Wonder Woman en Allemagne pour étudier ses pouvoirs et les prendre. Fausta enlève Wonder Woman et l’emmène au quartier général en Allemagne. Steve part la chercher en Allemagne, en vain car elle se sauve seule et revient aux États-Unis, tandis que Steve est prisonnier des nazis. Wonder Woman revient en Allemagne, elle monte les nazis les uns contre les autres, et montre à Fausta que les hommes se moquent d’elle car elle est une femme. Finalement Fausta abandonne le nazisme et entre dans la Résistance.

Épisode 3 : Le concours de beauté.
Mai 1942. Des sabotages contre l’armée ont lieu, à chaque fois un concours de miss GI était présent. Diana enquête en s’inscrivant au concours, et découvre que deux cadres du concours veulent tuer Eisenhower. L’épisode est un clin d’œil au fait que Lynda Carter fut Miss World USA en 1972.

Épisode 4 : Féminin singulier (première partie).
Juin 1942. Des nazis veulent voler les armes de Wonder Woman pour les étudier et les adapter à leur armée. Hippolyta envoie Drusilla, la sœur cadette de Diana, la chercher dans le monde des hommes. Le général est enlevé sous les yeux de Drusilla, cette dernière se transforme en Wonder Girl (il lui suffit de reproduire le geste de sa sœur). Les nazis enlèvent Drusilla, la menacent de la tuer pour étudier ses armes…

Épisode 5 : Féminin singulier (seconde partie).
Les nazis obtiennent les données géographiques de l’île des Amazones et l’envahissent pour y voler le féminum, le minerais avec lequel sont fabriqués les bracelets des Amazones.

Épisode 6 : Gargantua.
Mai 1942. En Afrique, Erica, une scientifique nazie, utilise Gargantua, un gorille dans l’effort de guerre. Septembre 1942. Erica et les nazis infiltrent les États-Unis avec un cirque. Ils utilisent Gargantua pour enlever un espion allemand retenu prisonnier par les agents de Trevor. Erica veut capturer Wonder Woman avec le gorille. Wonder Woman réussira à aider Gargantua pour qu’il ne soit plus contrôlé, et le remet en liberté en Afrique.

Épisode 7 : Le projet Pluton.
Septembre 1942. Le professeur Warren met au point le projet Pluton, un sismographe qui peut prévenir les séismes, mais aussi en causer. Le Faucon, un mercenaire au service des nazis, arrive aux États-Unis pour voler la machine de Warren.

Épisode 8 : Le dernier billet de deux dollars.
Septembre 1942. Des nazis veulent ruiner l’économie étasunienne en l’inondant de faux billets.

Épisode 9 : Le jugement de l’espace (première partie).
Septembre 1942. Un groupe d’extra-terrestres observe la Terre. Andros apprécie la Terre, alors que Sakri veut la détruire car les Terriens sont des sauvages qui font la guerre et développent l’arme atomique. Andros part sur Terre pour l’observer et éviter la destruction de la Terre. Il explique à Trevor qu’il veut voir les chefs d’États Roosevelt, Churchill, Staline, Mussolini, Hitler, Tchang Kaï-chek et De Gaulle *. Andros se présente comme le représentant d’un conseil des planètes. Les nazis veulent capturer Andros car il pense qu’il est un scientifique qui prépare une arme. Face à la violence des Hommes, Andros veut empêcher les Terriens d’aller dans l’espace. Trevor et Roosevelt sont prêts à tuer Andros s’il continue son action, tandis que les autres conseillers dans l’espace sont prêts à détruire la Terre si Andros se fait tuer. Les nazis enlèvent Andros…
* A noter qu’Andros ne reconnaît pas le régime de Pétain, mais De Gaulle, comme chef de la France libre depuis 1940.

Épisode 10 : Le jugement de l’espace (deuxième partie).
Andros veut discuter avec tous les Terriens peu importe le parti politique. Wonder Woman lui dit que contrairement à l’Europe, il n’y a pas de camp de concentration aux États-Unis, Andros lui parle alors des camps d’Étasuniens d’origine japonaise après Pearl Harbor. Andros découvrira la différence entre les nazis et le groupe de Wonder Woman, Trevor, et se rangera de leur côté. A la fin, Andros rejoint son groupe d’amis dans l’espace.

Épisode 11 : Formule 407.
Août 1942. Trevor et Prince vont en Argentine pour que le professeur Moreno donne la formule scientifique permettant de rendre le caoutchouc aussi dur que l’acier. Le général rappelle à Trevor que l’Argentine est un pays neutre mais qui compte des sympathisants nazis, ces derniers veulent voler la formule.

Épisode 12 : Les voleurs de bétail.
Septembre 1942. Trevor enquête sur des vols de bétail texan destiné à l’armée. Wonder Woman l’accompagne. Elle sera capturée par les voleurs, mais sauvée par les garçons adoptifs de l’éleveur.

Épisode 13 : Vedette à Hollywood.
Diana et Steve vont à Hollywood car Steve jouera dans un film de propagande militaire aux studios Warner Bros. Sur l’île paradisiaque, il y a une fête en l’honneur des 2000 ans de l’arrivée des femmes sur l’île. Hippolyta envoie Drusilla porter l’invitation à Diana qui doit hériter du trône. Un espion nazi cinéaste veut parasiter les studios de cinéma pour nuire à l’armée des États-Unis. Wonder Woman et Wonder Girl stoppent les nazis.

Une série féministe ?

En 1975, depuis les années 1960, l’Occident connut la seconde vague du féminisme avec des revendications liées aux droits à disposer de son corps (avortement, contraception, sexualité, habillement…), au travail… Est-ce que cette série s’inscrit dans une ligne féministe ? Oui et non.
Le personnage principale est une femme aux capacités physiques supérieures à celles des hommes rencontrés dans la série. Les Amazones travaillent leurs capacités physiques et intellectuelles, elles sont en harmonie avec la nature. Elles savent se défendre seules. Beaucoup de points positifs pour l’émancipation intellectuelle et physique des femmes. Mais la série s’arrête là, peut-être pour montrer l’écart entre une société d’Amazones et une société mixte avec des inégalités hommes-femmes. D’ailleurs Hippolyta avait dit à Diana que certaines femmes sont loin de l’idéal féminin des Amazones.

On voit des femmes fortes avec les Amazones, mais les autres femmes de la Terre ne sont pas montrées sous ce jour. Une femme a été manipulée par un nazi, son ami lui dit que les femmes se font avoir par les hommes depuis des siècles (ép. 11). Les enfants adoptifs libèrent Diana, mais la fille adoptive n’est pas dans le groupe (ép. 12).

Les garçons adoptifs

Wonder Woman, épisode 12.

Hormis les épisodes où l’on voit l’île paradisiaque et les Amazones, le seul épisode où l’on voit beaucoup de femmes est celui du concours de beauté.
Aucun épisode ne met en avant les femmes au travail et à l’effort de guerre en l’absence des hommes.
Quand le major parle de Diana Prince, il dit qu’elle est compétente, mais qu’elle a l’air aussi éveillé qu’un bouledogue après le repas (ép. pilote).
Diana et Etta sont secrétaires car à l’époque il y a peu (pas ?) de places pour les femmes dans les hauts gradés, ni même chez les soldats au combat. Etta n’est jamais dans les scènes d’action.
On ne voit pas de femmes dans des positions élevées, sauf chez les nazies (scientifique et cheffe). Paula von Gunther, Fausta, Erica ont des positions élevées, mais souvent sont jalousées puis trahies par les hommes nazis.
On voit deux femmes dans le conseil de l’espace. L’une d’elles, Sakri, veut carrément détruire la Terre car elle juge les Terriens barbares (ép. 9-10).

Une série patriote ?

Quand Hippolyta donne le costume à Diana, elle lui dit que le short est aux couleurs de la justice. Les étoiles blanches sur un fond bleu rappelle le drapeau des États-Unis, comme dans le comics qui en 1941 servait aussi l’effort de guerre (voir Les comics durant la Seconde Guerre mondiale).
Les épisodes avec Andros présentent une critique des États-Unis : Andros rappelle à Wonder Woman les camps où étaient enfermés les Étasuniens d’origine japonaise après l’attaque sur Pearl Harbor, et Diana se dresse contre le patriotisme extrême.


Les personnages.

Diana Prince/Wonder Woman. Fille d’Hippolyta, et princesse de l’île paradisiaque. Après avoir découvert Steve Trevor échoué sur son île, elle se porte volontaire pour le ramener aux États-Unis, et y reste pour mener le combat contre les nazis qui menacent le monde. Grâce à sa ceinture magique, elle a une grande force. Son diadème est un boomerang. Elle a un lasso qui force les gens qu’il ligote à dire la vérité. Ses bracelets sont des boucliers. Elle peut imiter les voix de n’importe qui. Pour passer de Diana à Wonder Woman, elle tourne sur elle-même, une sorte de gestuelle magique. Au civil, elle est Diana Prince, la secrétaire timide de Steve Trevor, major dans l’armée des États-Unis.
Première apparition dans le comics : All-Star Comics 8 (décembre 1941). Elle est jouée par Lynda Carter.

Steven Léonard «Steve»Trevor. Major de l’armée, héros de guerre. Il a une affection pour Diana et Wonder Woman sans savoir qu’elles sont la même personne.
Première apparition dans le comics : All-Star Comics 8 (décembre 1941). Il est joué par Lyle Waggoner.

Steve Trevor

Steve Trevor

Etta Candy. Secrétaire dans l’armée des États-Unis. Dans les premiers épisodes, elle mange durant les situations compliquées et couvre Steve quand il agit hors des ordres. C’est le personnage comique de la série. Première apparition dans le comics : Sensation Comics 2 (février 1942). Elle est jouée par Beatrice Colen.

Etta Candy

Etta Candy

Général Blankenship.
Il est joué par John Randolph dans le pilote, puis par Richard Eastham dans le reste de la série.

Général Blankenship

Général Blankenship

Hippolyta. Reine de l’île paradisiaque et mère de Diana et Drusilla. Au début, elle ne veut pas que Diana parte pour les États-Unis, au final, elle accepte. Elle fabrique le costume pour sa fille (ép. pilote). Son île sera occupée par des nazis (ép. 4-5).
Première apparition dans le comics : All-Star Comics 8 (décembre 1941). Elle est jouée par Cloris Leachman dans le pilote, puis par Carolyn Jones dans le reste de la série.

Hippolyta

Hippolyta

Drusilla. Sœur cadette de Diana. Hippolyta l’envoie donner des messages à Diana. Elle est étonnée des expressions du «monde des hommes». Elle adore les glaces. Elle veut aider sa sœur dans ses aventures et devient Wonder Girl (ép. 4). Dans le comics, elle est aussi une messagère, mais n’est pas la fille de Hippolyta. Ici elle est un mélange de Drusilla du comics et de Donna Troy, une Wonder Girl
Première apparition dans le comics : Wonder Woman 182, juin 1969. Elle est jouée par Debra Winger.

Andros : Un extra-terrestre qui vient défendre la Terre car ses amis veulent la détruire à cause de la violence de ses habitants (ép. 9-10).
Il est joué par Tim O’Connor.

La Baronne Paula von Gunther. Cadre du réseau nazi infiltré aux États-Unis. Quand la série commence, elle est déjà en prison. Elle s’échappera, mais sera rattrapée par Wonder Woman (ép. 1).
Première apparition dans le comics : Sensation Comics 4 (avril 1942). Elle est jouée par Christine Belford.

La baronne

Paula von Gunther

Fausta : Scientifique nazie qui veut étudier et voler les pouvoirs de Wonder Woman (ép. 2).
Elle est jouée par Lynda Day George.

Fausta

Fausta

Erica : Une scientifique nazie qui manipule le gorille Gargantua (ép. 6).
Elle est jouée par Gretchen Corbertt.

Erica

Erica

Gargantua : Gorille d’Afrique manipulé par la scientifique nazie Erica (ép. 6).
Il est joué par Mickey Morton.

Gargantua

Gargantua

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :