Poster un commentaire

Captain America, reflet de la société étasunienne ?

captain-america-sam-wilson-1-novembre-2015

Captain America Sam Wilson 1 (novembre 2015)

En 2014, Steve Rogers perdit son facteur de jeunesse et de supers capacités.
Il passa le relais à Sam Wilson, le Faucon, (Captain America 25, décembre 2014) son coéquipier depuis 1969. Dès janvier 2015, Sam Wilson eut sa propre série dans All-New Captain America 1-7, puis dès octobre 2015 avec Captain America Sam Wilson. Si vous lisez les éditions françaises (Captain America Sam Wilson, Avengers : Standoff, Civil War II), la suite contient des spoilers car l’article portera sur des sujets de ces séries.

Captain America Sam Wilson, actuellement écrit par Nick Spencer, s’inscrit dans l’actualité sociale et politique des États-Unis. Dès le premier numéro, Sam dresse un portrait des sujets qui divisent son pays : le mariage pour tous, les violences policières, l’immigration, la N.S.A. Cette liste sera un fil conducteur aux aventures des héros. Sam, ancien travailleur social, ne travaille pas avec le gouvernement ou avec le Shield, mais avec une équipe de héros pour aider les gens à partir des réseaux sociaux où il est très présent.

Captain America et les migrants mexicains.

Une mission mène Captain America à la frontière avec le Mexique, où des migrants Mexicains sont attaqués par une milice d’extrême-droite (les Fils du Serpent), et disparaissent (Captain America Sam Wilson 1). Sam affronte la milice, cela en lien avec la réalité et la milice des Minutemen par exemple. L’enquête le mène à Karl Malus qui utilise les migrants enlevés comme cobayes dans des expériences de mutations. Sam sauve un jeune Americano-Mexicain, Joaquin Torres, transformé en homme-faucon par Malus (CASW 3, novembre 2015). Joaquin devient un héros, le Faucon (CASW 6, février 2016).

captain-america-sam-wilson-6-fevrier-2016

Page extraite de Captain America Sam Wilson 6 (février 2016)

Torres fait face aux polémistes d’extrême-droite qui veulent fermer les frontières et faire repartir les étrangers dans leurs pays d’origine. L’écrivaine Ariella Conner accuse même les héros étrangers d’être des espions pour leurs pays (CASW 17, janvier 2017).
La proposition du candidat Républicain élu, Donald Trump, de construire un mur à la frontière sud des États-Unis se retrouve dans le comics. Les Fils du Serpent proposent un marché aux financiers de Wall Street : un mur fermerait la frontière, et sa construction apporterait des marchés aux entreprises du bâtiment (CASW 4, décembre 2015).
Des médias et des lecteurs critiquent cette prise de position par Nick Spencer. La chaîne d’information conservatrice Fox News expliqua que Captain America est anti-américain car il combat les valeurs américaines représentées par les milices à la frontière…

Le mariage pour tous.

Aux États-Unis, des dizaines d’États adoptèrent le mariage pour tous de 2004 à 2015. Après de longs débats, le mariage pour tous fût adopté à l’échelle nationale en juin 2015. Dans CASW 1 (octobre 2015), on voit Captain America sur un char de la Gay Pride et une pancarte demandant le mariage pour tous en référence aux débats passés.

Les réseaux sociaux.

Sam Wilson est présent sur les réseaux sociaux pour aider des citoyens. Mais la série met aussi en avant la mode des petites phrases des réseaux sociaux, déformées, amplifiées. Dans le comics, on peut lire des phrases critiquant le nouveau Captain America, ces phrases sont des références aux lecteurs qui critiquent la série car Captain America est Noir, car il a des idées progressistes.
La série critique aussi le manque de curiosité de personnes ne s’informant qu’avec les réseaux sociaux et pas en lisant une presse sérieuse.

Mise sur écoute et lanceurs d’alerte.

Dans CASW 1, Sam critique la N.S.A. avec la mise sur écoute de citoyens et de politiciens. Dans Avengers : Standoff (2016), un lanceur d’alerte, le Whisperer, explique que le Shield détient le cube cosmique pour l’utiliser dans un projet secret de la population : Modifier la réalité et la personnalité de supers criminels et les mettre dans une ville-prison loin des habitations. Le Shield dément, mais en fait Maria Hill, sa directrice, utilise ce cube pour ce projet qui échouera. Le Whisperer, que l’on retrouvera avec Sam, rappelle les lanceurs d’alerte comme Julian Assange, Edward Snowden…

Violences policières et fichage.

Paul Keane, patron d’industrie pétrolière, met en place une police privée, les Americops. Il est soutenu par le sénateur du Texas Tom Herald (CASW 10, juin 2016). Cette police commet des violences contre des groupes sociaux et/ou ethniques (pauvres, Noirs…). Ces violences rappellent les policiers qui ont tué des civils innocents comme Michael Brown, Tamir Rice, Freddie Gray… Sam devient médiateur entre cette police privée et des citoyens qui veulent en découdre dont Rage (Elvin Haliday), un héros secondaire de Marvel. Ce dernier se bat contre les Americops. La bagarre est filmée, cela rappelle les affrontements filmés entre policiers et civils aux États-Unis suite à des violences policières (CASW 11-12, juillet-août 2016).

captain-america-sam-wilson-12-aout-2016

Captain America Sam Wilson 12 (août 2016)

Dans le même temps, un nouveau personnage fait son apparition, Ulysses. Il a des visions de l’avenir. Dès lors deux camps se forment : celui de Carol Danvers (Captain Marvel) qui pense qu’il faut utiliser ce pouvoir pour éviter les catastrophes, et celui de Tony Stark (Iron Man) qui pense qu’il faut laisser les choses arriver et ne pas sanctionner des gens avant qu’ils commettent un crime, surtout s’il on n’est pas sûr de la culpabilité à venir et du pouvoir d’Ulysses. Les deux camps s’affrontent dans Civil War II (2016).
Sam Wilson se range derrière Iron Man, car le fait la dérive du pouvoir d’Ulysses revient à faire du fichage qui retombera sur les catégories pauvres, les minorités ethniques… (CASW 11, juillet 2016).
Après avoir affronté un groupe d’extrême-gauche violent, Wilson dit à Rage qu’il ne faut pas basculer dans la violence gratuite. Rage quitte Sam, et en chemin il met en fuite des cambrioleurs, mais les Americops lui tirent dessus et l’arrêtent le pensant coupable (CASW 17, janvier 2017).

Captain America contre les conservateurs.

Le sénateur Herald, l’industriel Keane et le journaliste Harry Hauser demandent à James Walker (U.S. Agent, un super soldat) de prendre le bouclier de Captain America. Selon eux, Wilson n’est pas digne de le porter (CASW 12, juin 2016).

Entre diversité et communautarisme.

Sam Wilson fait équipe avec une femme Noire (Misty Knight), un homosexuel (Dennis Dunphy), et un Mexicano-Américain (Joaquin Torres). Cette équipe dérange les mouvements conservateurs et d’extrême-droite, et montre la diversité des États-Unis.

Dans Civil War II (2016), James «Rhodey» Rhodes (War Machine) est tué par Thanos. Ses funérailles se déroulent dans CASW 10 (juin 2016). Ce numéro marque un communautarisme poussé : avant les funérailles, Wilson se retrouve dans une grande pièce de l’église qu’avec des héros Noirs (Misty, Ororo, Black Panther, Luke Cage…). Ce communautarisme est dommage, il n’a pas lieu d’être. Tony Stark (un Blanc) était un très bon ami de James, Carole Danvers (une Blanche) entretenait une relation amoureuse avec James. Durant les funérailles, Sam fait un discours devant tous les héros sans distinction (CASW 10, juin 2016).


Chef et successeur.

Wilson agit en chef responsable avec Torres et Rage, il tente de calmer leurs ardeurs, au point que Rage lui reproche de ne pas se battre contre les Americorps et d’avoir changé.
Captain America fût utilisé durant la Seconde Guerre mondiale comme outil culturel dans l’effort de guerre, puis durant la Guerre Froide, mais de manière moins prononcée. Des auteurs ont donné à Steve Rogers une personnalité plus rebelle, comme en 1974 dans L’empire secret (Steve Englehart) sur fond de scandale du Watergate, et en 2006 dans Civil War (Mark Millar) sur fond de société de l’après-11 septembre 2001. Sam refuse de se soumettre à une loi si elle n’est pas pour le bien des gens, ou si elle vient de gens corrompus, il assume ses valeurs dans une société divisée, en ce sens il est le digne successeur de Steve Rogers et est Captain America.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :