Poster un commentaire

La série télévisée The Flash de 1990.

La saison 3 de la série télévisée The Flash a commencé en octobre 2016, Flash y est incarné par Grant Gustin. Au cinéma, Flash, incarné par Ezra Miller, est apparu dans le film Batman V Superman (2016), il apparaîtra dans Justice League avec d’autres héros (2017), dans son propre film (2018). Mais avant tout ça, revenons sur la série The Flash de 1990.

flash-tv-1990


Cette série est produite par Danny Bilson et Paul DeMeo. La musique est signée Danny Elfman. La série contient 22 épisodes diffusée pour la première fois aux États-Unis du 20 septembre 1990 au 18 mai 1991 sur la chaîne NBC, puis en France dans les années 1990. L’ambiance ressemble à celle d’œuvres de romans et films policiers. Des épisodes mettent souvent en lumière le passé de personnages ou de la ville.


Épisode 1 : Pilote.

Barry Allen, scientifique de la police, est frappé par la foudre dans son laboratoire. Il devient très rapide, mais n’en parle à personne, sauf à la docteure Christina «Tina» Mc Gee de Star Labs qui s’occupe de sa santé spéciale. Jay, le frère de Barry, policier, est tué par Pike, un ancien policier corrompu à la tête d’un groupe de motards violents à Central City. Aidé de Tina, Barry devient Flash, un héros costumé qui met fin au gang des «Terreurs de la rue».

Épisode 2 : La cour des miracles.
Au «quartier des clochards», des hommes meurent et disparaissent. Barry et Tina vont à une conférence du scientifique Carl Kremer qui dit lutter contre le vieillissement en influant sur l’A.D.N., laissant l’éthique de côté. Ici Flash fait face à Kremer qui fait des expériences sur des clochards.

Épisode 3 : 20 ans après.
Barry et son collègue Julio enquêtent sur une série d’incendies criminels qui profitent au mafieux Arthur Simonson. Flash est démasqué par un procureur corrompu, Castillo, qui mourra dans sa voiture piégée par des criminels, et par une détective privée Megan Lockhart. Mais comme Flash sauve la vie de Megan, elle lui promet de ne pas révéler son secret.

Épisode 4 : Le secret de Raspoutine.
Durant une réunion de policiers, on apprend qu’un groupe de 6 criminels (monte-en-l’air, pyromane, pilote de course, chimiste, tueur à gage, informaticien) dont le chef, Stan Kovacs, veut voler le masque mortuaire de Raspoutine qui sera exposé au musée de Central City. Ted Preminger et Celia Wayne, responsables du musée, sont au courant et veulent que la police protège ce masque. Kovacs, dont la complice est Celia, veut piéger Flash dans une explosion, en vain. Flash neutralise les criminels.

Épisode 5 : Magie noire.
En novembre, durant la fête des morts mexicaine, Flash fait face à deux scientifiques, Trachmann et Calderon, qui utilisent une machine pour contrôler les gens. Ils contrôlent Flash pour qu’il trouve Paloma qui doit témoigner dans l’affaire du meurtre de sa mère. Les scientifiques contrôlent Paloma pour qu’elle tue son père. Mais Flash et Tina neutraliseront les scientifiques criminels, et sauveront Paloma et son père. Dans cet épisode, on peut lire sur un bâtiment « y West Auto Service Air Auto-Body », c’est une référence au héros Wally West (Kid Flash, puis Flash), garagiste dans le comics, apparu pour la première fois dans The Flash 110 (décembre 1959).

Y West Auto Service.png

Image extraite de l’épisode 5

Épisode 6 : Rien ne va plus.
Le prisonnier Johnny Ray Hix s’échappe et revient à Central City pour récupérer un butin caché. Il veut se venger de Henry Allen et de Peter Dinello qui l’ont arrêté il y a 20 ans. Henry veut retrouver Hix lui-même.
Un soir Hix tue Dinello, et Barry découvre que son père et son ami enquêtaient sur Hix en secret. Hix et un complice tentent de tuer Henry qui s’en sort avec des éclats de balles au bras. Le complice est questionné par Flash en prison. Barry et Henry arrêtent Hix et ses complices.

Épisode 7 : Un jeu d’enfant.
Un journaliste, Phil Sullivan, qui enquête sur une affaire de trafic de drogues est tué par Lescaut, un trafiquant qui veut s’enrichir, en inondant la ville de drogues pour rendre sa population accroc. Le travail de Sullivan est volé par Terry Cohan, un adolescent qui vit avec sa sœur cadette, Corie, dans un taudis. Barry accueille les enfants chez lui car ils sont recherchés par Lescaut qui veut détruire les informations du journaliste. Flash intervient et livre les trafiquants à la police. Jane Sullivan, la femme de Phil, adopte Terry et Corrie. Dans l’épisode, Barry promène son chien Earl devant un cinéma proposant les films Superman (1978) et Batman (1989).

 

Épisode 8 : L’ange de la mort.
Le juge Malcolm Foster, son épouse, et le politicien Frank Dejoy sont assassinés, après avoir trouvé des morceaux de médaillons. Les médaillons appartenaient au groupe néo-fasciste, les Combattants de la liberté. Ce groupe, fondé il y a une dizaine d’années par Jefferson Zacharias, était financé par des braquages de banques. Zacharias fut condamné à mort par Foster et Dejoy. Avant de mourir, il dit qu’un ange de la mort le vengera. L’ange de la mort est Angel, sa fille, qui a grandi dans ses camps militaires. Elle veut tuer Gardield, lié à l’arrestation de Zacharias. Un soir Angel tue Calahan, un policier qui était infiltré chez les Combattants de la liberté. Flash neutralisera Angel. Dans cet épisode Julio a de plus en plus de doutes au sujet de Barry qui pourrait être Flash. Sur le palais de justice de Central City, on peut lire « Veritas – Aequalitas – Justicia », la devise des héros de la Justice League dans le comics.

Veritas - Aequalitas - Justicia.png

Image extraite de l’épisode 8

Épisode 9 : Le Spectre.
En 1955, un justicier, le Chevalier Noir, affronte les criminels Spectre et Bell, mais le Spectre se fait congeler dans sa machine temporelle, pour être réveillé en 1999, mais à cause d’un problème, il se réveille en 1990. Mais il est déçu de 1990, il imaginait un monde avec des villes sous-marines, des voyages lunaires. Il menace Central City. Le docteur Desmond Powell va voir Garfield pour lui dire que le Spectre est de retour, mais le policier ne le croit pas. Le groupe du Spectre cambriole Star Labs, vole les ordinateurs Akira. Le Chevalier Noir (alias Powell, ancien soldat de la guerre de Corée) refait surface pour combattre le Spectre avec Flash. Le Spectre cause un black-out en ville avec le système Akira. Le Chevalier Noir et Flash neutralisent le Spectre dont l’esprit reste bloqué dans le système informatique.

Épisode 10 : L’homme invisible.
Un être invisible, se nommant le Messager de la Mort, attaque et piège des laboratoires de Star Labs. Tina reste coincée dans les laboratoires avec Ruth Werneke, sa collègue. Six mois plus tôt, l’homme invisible, Gédéon, a fait des expériences mortelles qui furent mortelles pour des habitants, et cette affaire resta sous silence. Gédéon, déçu, du comportement des dirigeants du laboratoire veut se venger. Grâce à un détecteur d’infra-rouges, Flash retrouve Gédéon et le neutralise, mais le système de Gédéon se met en place. Flash sauve Tina et Ruth avant qu’une partie du laboratoire explose.

Épisode 11 : Autour de minuit.
Le 15 mars (1991 ?) à 23H02, aux informations télévisées, le journaliste Joe Kline annonce que le jazzman Wayne Countrell sera exécuté à minuit car il est jugé coupable du meurtre de sa femme Linda. Julio est sûr de son innocence. Un musicien, Dave Bull, téléphone au laboratoire pour parler à Julio, mais tombe sur Barry à qui il dit qu’il a une cassette audio prouvant l’innocence de Countrell. Bull est attaqué dans la cabine téléphonique.
Flash retrouve cette cassette sur laquelle il entend la voix de Linda alors qu’elle est déclarée morte. Barry et Julio enquêtent dans un bar de jazzmen.
23H20 : Flash interroge Countrell qui dit qu’après une dispute avec Linda, il a rencontré une femme, Suzie, et le lendemain Linda était morte et Suzie avait disparu.
23H26 : Le corps de Dave Bull arrive à la morgue, il a été étranglé, comme Linda.
23H30 : Barry et Julio vont trouver Elliot, qui semble être le meurtrier de Linda.
Murmure a tué Suzie. Linda est séquestrée par Elliot qui la fait chanter, elle ne se souvient de rien depuis qu’Elliot l’a frappée. Julio s’attaque à Murmure, sans succès, qui emmenait Linda hors de la cachette. Linda s’échappe dans un bar et chante, prouvant qu’elle n’est pas morte.
23H55 : Barry et Julio trouvent Linda et veulent l’emmener à la prison pour sauver Wayne qui est dans la salle de la chaise électrique, mais Murmure veut les en empêcher, mais Flash le neutralise. Elliot vient assister à l’exécution de son frère.
23H59 : Flash mène Linda à la prison et sauve Wayne.

Épisode 12 : Le Charlatan.

Cet épisode se déroule un an après l’épisode 3. Megan, prisonnière du tueur James Montgomery Jesse, appelle Barry à l’aide. Flash neutralise James, et Megan est libre. Barry et Megan entament une relation amoureuse. James s’échappe de la voiture de police, et regagne sa cachette, puis attaque Central City. Garfield accuse Flash d’être responsable de la venue des vilains costumés, ce qui culpabilise Barry. James (le Charlatan en vf, Trickster en vo), menace Central City pour avoir Megan qu’il aime. Flash neutralise le Charlatan. Megan quitte Barry car une relation avec Flash est risquée. Dans l’épisode, le Charlatan attaque Central City avec une grande statue du dieu grec Hermès, c’est une référence à Jay Garrick, le premier Flash apparu pour la première fois dans Flash Comics 1 (janvier 1940).

statue-de-flash

Image extraite de l’épisode 12

Épisode 13 : Tina, c’est vous ?
Barry fait un cauchemar dans lequel Tina lui avoue ses sentiments et lui tire dessus.
Tina fait une expérience scientifique avec Barry, ils connectent leurs cerveaux mais l’expérience tourne à l’accident quand Barry a des visions de ses cauchemars. Après cela, Tina a un comportement agressif. Flash poursuit la bande des Roses Noires (Harley Lion, Jeannie et Shona), Harley meurt dans un accident de voiture. Les Roses Noires veulent se venger de Flash. En voyant cela aux informations, Tina veut la place de Harley. Barry passe la soirée avec Lisa, présentée par Julio, mais Tina arrive et sème la pagaille pour faire partir Lisa. Tina trouve les Roses Noires et explique qu’elle peut manipuler Flash. Lisa veut revoir Barry, mais les Roses Noires l’enlèvent, Tina réduit la vitesse de Flash pour qu’il ne les suive pas. Flash arrête les Roses Noires et aide Tina à revenir à la normale.

Épisode 14 : Un bébé sur les bras.
1991. Barry aide une inconnue, Stacy, poursuivie par des hommes. Barry mène Stacy et son bébé Liliane chez Nora qui recueille des mères célibataires dans la difficulté. Stacy est recherchée par son ancien compagnon, Philip Mark Moses, un puissant homme d’affaires maniaque de l’hygiène, accusé de plusieurs crimes, mais jamais reconnu coupable. Moses a séduit Stacy pour son potentiel génétique : son père était prix Nobel de chimie et sa mère a été médaillée d’or aux Jeux Olympiques. Il veut exploiter les capacités génétiques de Liliane. Barry et Garfield découvrent que Moses a des sbires infiltrés dans la police qui ont aidé à l’enlèvement du bébé. Flash neutralise Moses et ses complices.

Épisode 15 : Le saut dans le temps.
Moins d’un an après la mort de Jay (ce qui est incohérent avec les dates des épisodes précédents), le juge innocente et libère Pike. Son avocate accuse Flash d’être le meurtrier de Jay, elle est soutenue par Kline. Pike veut faire exploser un barrage s’il n’a pas une grosse somme d’argent. Flash court au réservoir empêcher l’explosion. Il se retrouve face à Pike qui lui envoie un missile à tête chercheuse. Barry, touché par l’explosion, se retrouve au 3 mars 2001 à Pike City.
Pike interdit tout ce qui est lié à Flash. Barry veut intervenir, mais ses pouvoirs ne fonctionnent pas. Il rencontre Julio qui lui avoue qu’il savait depuis longtemps qu’il était Flash. Pike, devenu maire, a mis en place une dictature. Barry, Julio et Tina vont chez les résistants, les Libérateurs Undergrounds, où il y a Garfield et John. Les résistants ont un musée en souvenir de Flash. Tina veut renvoyer Barry dans le passé pour qu’il empêche Pike de fonder sa tyrannie en 1991. Durant la mission, Julio meurt dans les bras de Barry. Tina administre un sérum à Barry qui retrouve ses pouvoirs, puis reproduit l’explosion pour qu’elle renvoie Barry en 1991, cela au risque de détruire la ville. Star Labs explose et Flash est renvoyé en 1991, il désactive le missile de Pike avant que ce dernier ne l’active. Il rencontre le Flash de 1991. Les 2 Flash fusionnent et le continuum espace-temps revient à la normale. Flash fait avouer à Pike le meurtre de Jay, et Kline présente des excuses publiques à Flash.

Épisode 16 : L’imposteur.
Kurt Bohannon, se faisant appeler le Chevalier de la Nuit, tue des criminels dans le but de laver l’honneur de sa famille salit par les crimes de son père, Erik. Powell est mécontent que son nom de héros soit utilisé par un tueur. Powell dit à Barry qu’il connaît son identité depuis le début. En parcourant des archives policières, Garfield découvre que Powell est le Chevalier Noir. Il arrête Powell, le place en prison car il pense qu’il est le tueur. Bohannon libère Powell pour qu’il se joigne à lui, mais il refuse. Flash et Powell neutralisent Bohannon, et Powell est innocenté.

Épisode 17 : Une vague de froid.
Août. 35°C. Des chefs mafieux sont congelés par un étrange réparateur engagé par un mafieux, Jimmy Swayne, qui veut devenir le chef de la mafia de la ville. Swayne demande au tueur de s’occuper de Flash. Le tueur se fait appeler Capitaine Glaçon (Captain Cold en vo), il utilise une arme cryogénique fonctionnant à l’énergie nucléaire. Durant un combat, Flash gèle Cold en lui renvoyant son rayon glaçant avec un couvercle de poubelle. Dans cet épisode, Murphy dit avoir vu Flash, ce qui étonne Bellows.

Épisode 18 : Le super clone.
Deux scientifiques, Jason Brassell et Ted Whitcomb, envoient un petit robot prélever du sang sur Flash en ville. Ils accélèrent la croissance des tissus issus de Flash pour obtenir un clone que Jason prénomme Pollux. Jason veut vendre son concept pour les armées, l’espionnage… ce qui effraie Ted. Pollux sème le trouble dans la vie de Barry. Pollux pose des questions sur son origine à ses créateurs. Le manque de réponse l’attriste et l’énerve. Jason lui dit qu’il n’est qu’un animal de laboratoire. Pollux tue Ted et part en ville. Pollux va à Intellagen Corporation, pour se venger de Jason, ce dernier lui tire dessus, mais Pollux lui renvoie la balle et le blesse fortement. Flash et Pollux se battent. Avant de mourir, Jason tire sur Pollux qui meurt et se désintègre.

Épisode 19 : Le maître des miroirs.
A Star Labs en Californie, Stacia Masters et Sam Scudder volent une batterie d’énergie. Stasia trahit Sam et emporte la batterie. Le lendemain, Barry accompagne Tina à la gare retrouver sa mère, Jocelyne Waller. Là il retrouve une ancienne camarade de lycée, Stacia. Stacia et Sam utilisent un système technologique pour créer des illusions et parvenir à leurs fins. Dans cet épisode, Barry se fait passer pour le professeur Zoom pour récupérer un objet volé par Scudder. Flash neutralise Sam, Stasia et son complice Fletcher.

Épisode 20 : Le chant des sirènes.
Deux criminels, Harry et Roger Braintree, utilisent un système technologique de pastilles pour endormir des gens et voler des banques. Retrouvé endormi dans une banque, Barry est suspecté d’être le complice des deux hommes. Au QG de Harry, Flash désactive la machine, ce qui réveille toute la ville endormie par les criminels. Flash livre Harry à la police qui avoue ses crimes.

Épisode 21 : Alpha.
Une femme, Alpha, quitte un laboratoire scientifique où elle travaille. Dans un bar, elle rencontre avec qui elle danse, mais elle quitte le bar quand les hommes du laboratoire arrivent. Barry les suit et découvre que ces gens travaillent pour le S.N.R.C. (Service de Renseignements Scientifiques), un service du gouvernement. Barry cache Alpha à Star Labs. Alpha dit à Barry et Tina qu’elle est une androïde issue d’un projet de création de supers espions, mais, elle a la capacité de raisonner par elle-même. Le S.N.R.C. envoie Omega, un autre androïde pour retrouver Alpha. Omega a une grande force et une grande résistance, mais est lent, et Barry le fait exploser. Tina trouve un emploi à New-York pour Alpha.

Épisode 22 : Le procès du Charlatan.
Avant son procès, en prison, le Charlatan reçoit des lettres qui forment le puzzle : «Je te sortirai de là. Paula». Au procès, le Charlatan s’enfuit avec l’aide de la greffière Zoey Clark, amoureuse de lui. James lui dit qu’il ne veut plus être le Charlatan. Mais Zoey, qui porte la tenue de sidekick du Charlatan (appelée Paula), lui fait changer d’avis. Le Charlatan a alors des plans pour nuire à la ville. Le Charlatan et Paula attrapent Flash. Paula veut lui retirer son masque, mais le Charlatan refuse. Pour lui Flash est LE masque, il ne veut pas se gâcher le plaisir en découvrant un civil banal. Le Charlatan reprogramme le cerveau de Flash et en fait un complice docile. Le Charlatan et Flash sèment la pagaille en ville. Megan et Tina arrivent. Tina raisonne Barry. Le Charlatan s’enfuit mais est rattrapé par Flash. Megan et Barry mettent une nouvelle fois un terme à leur relation, car Barry ne peut pas aller vivre à San Francisco avec Megan. A la fin de l’épisode, Flash passe devant la pancarte de la ville au-dessous de laquelle est noté «Maison de Flash».

Personnages :
Barry Patrick Allen (John Wesley Shipp, VF : Vincent Violette) : Scientifique dans la police. Il est le fils de Henry et Nora Allen et est le frère cadet de Jay. Il réside au 270 Edgemore avenue à Central City. En 1990, il devient très rapide après qu’un éclair fasse exploser des produits chimiques près de lui (épisode 1). Son père et son frère aîné étaient policiers. Il ne s’entend pas très bien avec son père qui a du mal à le voir comme un vrai policier car c’est un scientifique. Il a des sentiments forts pour Tina McGee sa docteure de Star Labs. Il a de courtes relations avec des filles (Iris, Megan, Rebecca, Stasia…). Ce personnage est un mélange de Barry Allen (par son nom, son travail…) et de Wally West (par sa relation avec Tina). Dans l’épisode 1, on apprend qu’il a quitté le lycée il y a 25 ans, mais dans l’épisode 19, il dit que c’était il y a 15 ans. Dans l’épisode 7, on apprend qu’il a quitté la maison familiale à 19 ans pour aller à la fac. Première apparition dans le comics Showcase 4 (octobre 1956).

barry-allen

Barry Allen/Flash

Christina «Tina» McGee (Amanda Pays, VF : Véronique Augereau) : Scientifique anglaise à Star Labs à Central City. Ses parents ont divorcé quand elle avait 13 ans, elle a vécu avec son père car elle ne s’entend pas avec sa mère (ép. 19). Elle est veuve. Son mari, David, faisait des expériences sur lui-même et en est mort. Elle veut protéger Barry des agents de Star Labs. Elle est l’une des rares personnes à connaître la double vie de Barry pour qui elle a des sentiments forts. Un jour elle est victime d’un accident scientifique ce qui perturbe son comportement et elle rejoint la bande criminelle des Roses Noires (ép. 13). Dans les comics, c’est une scientifique proche de Wally West. Première apparition dans The Flash 3 (août 1987).

tina-mcgee

Tina McGee

 

 

 

 

 

 

 

 

Julio Mendez (Alex Désert, VF : Serge Faliu) : Ami et collègue de la police scientifique de Barry. Il sort avec une femme Sabrina que l’on voit peu (ép. 12, 15, 19). Il a grandi dans la classe moyenne, mais a connu la violence du ghetto (ép. 11). Il présente souvent des femmes à Barry. Il voit souvent Barry agir très vite, mais ce dernier met ses visions sur le compte de la fatigue. Il couvre toujours Barry pour ses absences, ses retards sans même savoir qu’il est Flash.
Dans le futur alternatif de 2001 à Pike City, Julio est éboueur. Il est marié avec Sabrina, ensemble ils vivent dans l’appartement de Barry, ils sont parents de jumeaux, et ont le fils du chien Earl. La disparition de Flash et de Barry a confirmé les doutes de Julio sur l’identité de Flash. Il meurt en aidant Barry et Tina à entrer à Star Labs (ép. 15).

Julio Mendez.jpg

Julio Mendez

Jay Allen (Tim Thomerson, VF : Marcel Guido) : Né en 1948, il est le fils de Henry et Nora Allen, et est le frère aîné de Barry. Il est le fils favori de Henry, car c’est un policier «traditionnel». Jay est marié avec Eve, ils ont un fils, John. En 1990, il est tué par Pike, un ancien policier corrompu devenu chef de gang. Le prénom Jay et son passé de coureur sportif au lycée (ép. 1) sont des références au premier Flash des comics : Jay Garrick.

Henry Allen (M. Emmet Walsh, VF : Yves Barsacq) : Père de Jay et Barry Allen, époux de Nora (jouée par Priscilla Pointer). Policier à la retraite, Henry dit à Tina qu’il a servi dans la police durant 41 ans, mais dans le pilote il dit 30 ans. Henry a sa vision du métier de policier (ép. 1, 6). Il préfère son fils Jay, policier, à Barry, scientifique dans la police. Il tente d’arrêter un criminel évadé de prison (ép. 6). Première apparition dans le comics The Flash 126 (février 1962).

Iris West (Paula Marshall, VF : Brigitte Berges) : Artiste graphique en informatique. Dans l’épisode 1 elle est la compagne de Barry qu’elle quitte pour ensuite le rejoindre. Dans l’épisode 2, on apprend qu’ils ne sont plus ensemble. Première apparition dans le comics Showcase 4 (septembre-octobre 1956).

Joe Kline (Richard Belzer) : Journaliste télévisé de Central City pour WCCN. Il se dit la voix de la rue. Il n’aime pas les héros costumés.

Michael Francis Murphy et Tony Bellows (Biff Manard, VF : Michel Modo, puis Jean-Claude Sachot. Vito D’Ambrosio, VF : Jean-Jacques Nervest) : Duo comique de la police. Bellows pensa que Murphy était Flash. Murphy pense que Flash n’existe pas. Bellows pense que Murphy est Flash (ép. 12). Dans le futur alternatif de 2001, ils sont arrêtés par la police de Pike car ils vendent des figurines de Flash, ce qui est interdit (ép. 15).

 

Bellows et Murphy.jpg

Murphy et Bellows

 

 

 

 

 

 

Warren Garfield (Mike Genoves, VF : Michel Derain, Marcel Guido, Michel Mod, Pierre Hatet et Hervé Caradec) : Chef de la police. Il n’a rien contre les héros de Central City, il reconnaît qu’ils luttent contre le crime avec la police. Il épouse Merisse (ép. 8). Dans le futur alternatif de 2001 à Pike City, il vit dans le repaire des résistants (ép. 15).

Cooper : Chef de la police (ép. 1).

Lestrange : Chef de la police (ép. 1).

Fosnight : Informateur de Barry, autrefois informateur de Henry Allen, et de Jay Allen. Dans les années 1950, il était déjà un petit truand qui a connu le Chevalier Noir.

Megan Lockart (Joyce Hyser, VF : Françoise Cadol) : Détective privée, elle apprend que Barry est Flash, elle veut le faire chanter, mais il lui sauve la vie, donc elle garde le secret mais quitte Central City (ép. 3). Un an après cela elle fait appel à Flash car elle est la prisonnière d’un criminel, le Charlatan. Barry et Megan auront une courte relation amoureuse. Elle quittera Barry car vivre avec un héros est une chose risquée (ép. 12). Elle revient à Central City pour témoigner contre le Charlatan. Elle est maintenant une détective très demandée depuis l’arrestation du Charlatan, mais Barry lui en veut de ne pas avoir donné de nouvelles, et ils ne se remettront pas ensemble (ép. 22).

Nicholas V. Pike (Michael Nader, VF : Emmanuel Jacomy, puis Hervé Bellon) : Il est le premier ennemi de Flash. En 1987 (3 ans avant l’épisode pilote en 1990), Pike était un policier corrompu qui trafiquait des marchandises, Jay Allen l’a arrêté, mais Pike s’échappa de la prison quelques semaines plus tard, et se cacha. En 1990, il recrute des personnes qui se sentent abandonnées par la société et a formé un gang de motards criminels. Il est sans pitié avec ceux qui veulent quitter le groupe. Il veut se venger de Jay et terrorise la ville. Un soir il retrouve Jay et le tue. Flash le retrouvera et le livrera à la police (ép. 1).
En 1991, Pike sort de prison et veut se venger de Flash. Il l’envoie involontairement dans le futur, ce qui crée un futur alternatif. Flash ayant disparu, Pike contrôle les mafias, corrompt la police. Il profite de la misère et la criminalité pour être élu maire. Il fait des usines ultra polluantes qui ne profitent qu’aux riches qui le soutiennent en retour. Le symbole de son régime ressemble à celui des SS. En 1997-1998, Pike donne les laboratoires de Star Labs à la police pour faire des centres de renormalisation qui lobotomisent le cerveau des rebelles. Il meurt dans l’explosion de Star Labs quand Tina fait exploser la bombe pour renvoyer Barry à son époque, ce qui met fin à ce futur alternatif. Pike sera arrêté par Flash à son retour en 1991 (ép. 15).

pike

Pike

Carl Kremer : Généticien, ami de Tina. Il a grandi dans la pauvreté et veut éradiquer la pauvreté en tuant les pauvres. Il a tué plusieurs clochards à Central City. Il effectue des expériences sur des clochards, sur des animaux et sur lui-même. Il sera arrêté par Flash (ép. 2).

Trachmann : Scientifique qui manipule Flash avec un système scientifique. Il est le complice de Calderon, riche trafiquant de drogues. C’est un personnage inventé juste pour la série. Mais on le retrouve dans The Flash, un jeu vidéo sur Master System de 1993 où il fait équipe avec le Charlatan (ép. 5).

Johnny Ray Hix (Paul Koslo) : Il y a 20 ans, cet homme fut arrêté par Henry Allen venu secourir son collègue Peter Dineto en mission. En 1990, il s’échappe de la prison durant une séance de travaux forcés en pleine campagne. Il veut se venger des policiers qui l’ont arrêté : Henry Allen et Peter Dinetto. Il sera arrêté une nouvelle fois par Barry et Henry (ép. 6).

Lescaut : Chimiste fou recherché par la police dans les années 1960, il s’est fait passer pour mort dans les années 1980. En 1990, il fait son retour avec une drogue, le paradis, avec laquelle il veut contrôler la ville et s’enrichir (ép. 7).

Angel Zacharias : Elle est la fille de Jefferson Zacharias. Elle a grandi dans les camps d’entraînement de son père. Ses parents ont divorcé quand elle avait 13 ans. Son père meurt quand elle avait 15 ans. Elle entra dans l’armée à 18 ans, et en fût renvoyée un mois après. Elle vengera sa mort en tentant de tuer toutes les personnes qui ont participé à l’arrestation et au jugement de son père. Sa dernière cible sera Garfield, mais elle échouera et sera arrêtée par Flash (ép. 8).

Jefferson Zacharias : Dans les années 1980, cet homme fonda un groupe néo-fasciste, les Combattants de la Liberté, financé par l’argent de braquages de banques. Il fut arrêté par Garfield, condamné à mort par Malcolm Foster et Dejoy. Avant de mourir il expliqua qu’un jour un ange de la mort viendrait le venger (ép. 8).

Le Spectre : Vilain des années 1950. En 1955, il est attaqué par le Chevalier Noir, mais se congèle dans sa machine temporelle qui le réveille en 1990. Là il profite de l’informatique pour terroriser Central City. Il sera battu par Flash et le Chevalier Noir (ép. 9).

ghost

Le Spectre

 

 

 

 

 

 

 

Desmond Powell (Jason Bernard, VF : Mario Santini) : Ancien soldat de la guerre de Corée, docteur, héros costumé sous le nom du Chevalier Noir (Nightshade en VO) dans les années 1950, cet homme reprend du service en 1990 pour aider Flash face à un vieil ennemi, le Spectre, qui avait disparu depuis 1955. Il devine la double vie de Barry dès la première rencontre. C’est un homme qui croit en la justice et qui refuse de tuer (ép. 9). En 1991, Kurt Bohannon se fait passer pour le Chevalier de la Nuit et tue des criminels, Desmond reprend du service pour le stopper. Son vieil ami Garfield découvre et révèle son identité de héros, mais la culpabilité de Bohannon l’innocente (ép. 16). En vf il y a un problème, le nom de héros de Powell est le Chevalier Noir dans l’épisode 9, et dans le 16 c’est le Chevalier de la Nuit. Peut-être pour distinguer le héros et l’imposteur.

le-chevalier-de-la-nuit

Desmond Powell/Le Chevalier Noire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gédéon (Christopher Neame) : Homme invisible qui veut se venger de Star Labs (ép. 10).

James Montgomery Jesse (Mark Hamill, VF : Philippe Peythieu, puis Roland Timsit) : Il se fait appeler le Charlatan (Trickster en vo). Il est recherché dans 6 États pour le meurtre de 12 femmes dont il était amoureux. Il tombe amoureux de Megan, l’enlève, mais cette dernière appelle Flash. Dès lors le Charlatan veut se venger de Flash, car il pense qu’il est son rival (ép. 12).
A son procès, une groupie, Zoey Clark, le fait évader. Il voudra arrêter d’être le Charlatant, mais Zoey saura le convaincre de continuer. Il lobotomise Flash pour en faire un allié et semer le trouble en ville. Tina réussira à faire reprendre ses esprits à Barry et il stoppera le Charlatan qui ira à l’asile (ép. 22). Première apparition dans le comics The Flash 113 (juin-juillet 1960).

trickster

James Jesse/Le Charlatan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bande des Roses Noires : Ce groupe de criminelles est formé originellement de Harley Lion, Jeannie et Shona. Alors qu’elles sont poursuivies par Flash, Harley meurt dans un accident de voiture. Shona et Jeannie veulent la venger. Tina, perturbée après un accident au laboratoire, rejoindra ce gang. Shona et Jeannie seront arrêtées par Flash (ép. 13)

Philip Mark Moses (Bryan Cranston) : Ce puissant homme d’affaires maniaque de l’hygiène est le compagnon de Stacy, la fille d’un Prix Nobel et d’une médaillée des JO. Philip a séduit Stacy juste pour avoir avec elle un enfant au potentiel génétique profitable. Il sera arrêté par Flash alors qu’il voulait séquestrer Stacy et sa fille Liliane (ép. 14).

Kurt Bohannon (Richard Burgi) : Homme le plus riche de Central City. Il est le fils d’Erik Bohannon, un ancien mafieux de la ville. Il fait des dons et porte le costume du Chevalier de la Nuit pour tuer des criminels pour nettoyer la ville et laver le nom de sa famille (ép. 16).

Captain Cold (Michael Champion) : Dans la série on ne connaît pas son identité civile. Il a volé un appareil de cryogénie biologique qu’il utilise pour ses contrats de tueur à gage. Il travaille pour un mafieux de Central City en tuant d’autres mafieux. C’est un homme de parole qui veut tuer Flash pour son contrat de tueur (ép. 17). Première apparition dans le comics Showcase 8 (juin 1957).

cold

Captain Glaçon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pollux (John Wesley Shipp, VF Vincent Violette) : Clone de Flash fabriqué par Brassell et Withecombe avec une goutte de sang. Il a un comportement très changeant. Il est à la fois curieux, colérique, violent, agressif volontairement. Il veut savoir d’où il vient. Il tuera Withecomb, puis sera tué par Brassell avant la mort de celui-ci (ép. 18).

Pollux.jpg

Pollux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sam Scudder : Surnommé le Maître des Miroirs, Scudder utilise une technologie qui produit des illusions. Il a un gang dont les membres tenteront de le trahir. Flash l’arrêtera (ép. 19). Première apparition dans le comics The Flash 105 (mars 1959).

mirror-master

Sam Scudder/Mirror Master

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zoom (John Wesley Shipp, VF : Vincent Violette) : Barry se fait passer pour le professeur Zoom et fait croire qu’il est le créateur de Flash (ép. 19). C’est une référence à Zoom, qui est apparu dans The Flash 139 (septembre 1963), un ennemi de Flash qui a les mêmes pouvoirs que lui et qui vient du futur.

Alpha : Alpha 1 (Androïde Prototype Humanoïde Artificiel numéro 1). C’est une androïde créée par un service du gouvernement dans un projet de création de supers espions. Ce qui la différencie des autres androïdes c’est qu’elle raisonne par elle-même. Inspirée par Abraham Lincoln, elle quitte le laboratoire pour être libre. Poursuivie par ses créateurs, elle sera aidée par Barry et Tina. Elle explique à Tina qu’elle est en quelque sorte le fruit de son travail, quand elle travaillait sur des programmes d’aides aux handicapés moteurs. Pour échapper au gouvernement, elle se fera passer pour morte et travaillera à New-York (ép. 21).

Zoey Clark : Sidekick du Charlatan sous le nom de Paula (Prank en vo). Elle est la fille du propriétaire des magasins de jouets Clark. Elle tombe amoureuse du Charlatan avec qui elle a une relation en dents de scie. Elle aide le Charlatan à fuir son procès, mais lorsque celui manipule Flash pour en faire un allié, elle devient jalouse. Elle sera trahie par le Charlatan et arrêtée par la police (ép. 22).

prank

Zoey Clark

 

 

 

 

 

 

 

Chronologie de la série :

1948 : Naissance de Jay Garrick.
1955 : Pour échapper au Chevalier Noir, le Spectre s’enferme dans sa machine temporelle et se réveille en 1990.
Année 1960 : Lescaut, le chimiste fou, est recherché par la police.

1970 : Henry Allen arrête Hix.
Année 1970 : Jefferson Zacharias fonde un groupe néo-fasciste à Central City.
Années 1980 : Lescaut fait croire à sa mort.

1987 : Jay arrête Pike.
1990 : Gédéon fait des expériences mortelles à Costa Luca.
1990 : Pike tue Jay Garrick. Barry est frappé par la foudre et devient Flash.
1991 (futur alternatif) : Pike est élu maire à Central City qui devient Pike City

1997-1998 (futur alternatif) : Pike transforme Star Labs en camp de renormalisation.
Mars 2001 (futur alternatif) : Mort de Julio. Fin du règne de Pike.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :