Poster un commentaire

Les personnages Noirs dans les comics

luke-cage-hero-for-hire-1-juin-1972-luke-cage-power-man

Luke Cage, Hero for Hire 1 (juin 1972)

La série télévisée Luke Cage basée sur le comics Marvel sortira chez Netflix le 30 septembre 2016. Si voir un héros Noir dans une série télévisée, un film, un comics est une chose ordinaire en 2016, cela n’a pas toujours été le cas.

Comme déjà vu au sujet des comics lors de la Seconde Guerre mondiale, les personnages Noirs furent très mal représentés durant l’âge d’or des comics (1938-vers 1955). A l’époque, aux États-Unis, la ségrégation raciale (issue des lois Jim Crow de 1876 à 1965) fût en vigueur. Ces lois furent abolies sous l’impulsion des mouvements pour les droits des Noirs avec Martin Luther King, Malcolm X… Il fallut attendre les années 1960 pour voir des héros Noirs comme Black Panther, le Faucon et des personnages Noirs très secondaires (policiers, docteurs, passants…), puis les années 1970 avec John Stewart, Luke Cage… jusqu’aux Superman et Captain America Noirs des années 2000 et 2010. C’est le moment de parler de l’intégration des personnages Noirs dans les comics, en sachant qu’ici l’idée n’est pas de faire la liste de tous les personnages Noirs, mais de voir des personnages et des passages marquants en fonction de l’époque.

Washington Jones, la caricature.

L’un des premiers personnages Noirs à apparaître dans les comics fût Washington « Witewash » Jones dans la maison d’édition Timely Comics (l’ancêtre de Marvel). Il apparut la première fois dans Young Allies 1 (été 1941), puis régulièrement dans cette même série, dans Kid Comics jusqu’en 1946. Dans les années 1940, il fût souvent montré comme faible, trouillard avec des traits physiques caricaturaux. Il réapparut pour un numéro de Fantasy Masterpieces 5 (octobre 1966), puis en 2009-2011 dans des titres liés à Captain America (Captain America : Forever Allies).

Young Allies 1 (été 1941)

Young Allie 1 (été 1941)

Impact du réel sur les comics : Charles Xavier et Magneto.

Dans X-Men 1 (septembre 1963), le lecteur de Marvel découvrit les mutants, des personnages ayant des capacités hors du commun. Charles Xavier, télépathe, veut que les mutants et les humains vivent en paix, tandis que son ennemi Magneto, qui contrôle le métal, pense que la paix est impossible. Pour mettre en place une entente entre humains et mutants, Xavier forma des mutants : Jean Grey (Marvel Girl, puis Phénix), Hank McCoy (le Fauve), Bobby Drake (Iceberg), Angel Worrington (Angel), Scott Summers (Cyclope).

Les auteurs, Stan Lee et Jack Kirby, s’inspirèrent de Martin Luther King et de Malcolm X, deux militants Noirs pour les droits des Noirs des années 1960, pour créer Xavier et Magneto. Xavier, comme Martin Luther King, est pour un monde d’entente entre tous. Tandis que Magneto, dont la famille est morte dans les camps nazis, a peur que la tragédie subie par les juifs ne se répètent contre les mutants. Il a une amertume, tout comme Malcolm X qui pensa longtemps que la paix ne serait pas possible tant que dureraient injustice, ségrégation et meurtres, et dont l’enfance fût troublée par des attaques du Ku Klux Klan contre sa famille.

Black Panther : Bienvenue au Wakanda.

Chez Marvel, dans Les quatre fantastiques 52 (juillet 1966), les héros (Reed Richards, Susan Storm, Johnny Storm et Ben Grimm) furent invités au Wakanda par son roi, T’Challa, pour une chasse… dont ils furent les proies. Le Wakanda est un royaume africain fictif très puissant, très avancé sur le plan technologique grâce au vibranium, un minerais rare. Il ne subit pas la colonisation et l’esclavage par des puissances occidentales ou arabes. Il est mal connu des autres États du monde car il vit replié sur lui-même. Le père de T’Challa, T’Chaka, fût tué par Klaw un scientifique qui voulu utiliser le vibranium pour dominer le monde. Le nom de héros de T’Challa est la Panthère Noire, mais c’est avant tout son titre wakandais. Ce héros est Wakandais Noir et pas Étasunien Noir, mais il fût un symbole positif pour des Noirs du monde entier à une époque où la ségrégation raciale envers les Noirs eut encore cours en Afrique du Sud (l’Apartheid), et seulement deux ans après son interdiction aux États-Unis, et où la colonisation eut toujours cours dans plusieurs régions d’Afrique.

fantastic-four-52-juillet-1966

Les Quatre Fantastiques 52 (juillet 1966)

Durant les années 1960 T’Challa intégra les Avengers, devint ami avec Daredevil, Captain America, les Quatre Fantastiques… Il fût le premier super héros Noir de chez Marvel, et des éditeurs de comics à grand public.

En octobre 1966, un groupe de militants Étasuniens Noirs fondèrent le Black Panther Party, mais sans lien avec le héros. En 1972 Marvel changea brièvement le nom du héros pour ne pas être associé à ce groupe, et le renomma Black Leopard. Ce fût expliqué dans Les Quatre Fantastiques 119 (février 1972).

Les Quatre Fantastiques 119 (février 1972).jpg

Les Quatre Fantastiques 119 (février 1972)

Johnny et Ben délivrèrent T’Challa, prisonnier du Rudyarda, un État africain fictif pratiquant l’Apartheid, comme l’Afrique du Sud de l’époque.

Au Rudyarda, Johnny fit remarquer à Ben qu’aux États-Unis il y a aussi de de la discrimination ethnique dans la vie quotidienne.

9.jpg

Case extraite des Quatre Fantastiques 119 (février 1972)

T’Challa expliqua à Johnny son changement de nom car aux États-Unis il fut repris par un groupe politique, et qu’il ne voulut pas être lié à ce groupe.

14.jpg

Cases extraites des Quatre Fantastiques 119 (février 1972)

En 1973, T’Challa eut ses propres aventures dans le comics Jungle Action écrites par Don McGregor où il affronta le Ku Klux Klan en 1976.

jungle-action-19-22-janvier-juillet-1976

Jungle Action 19 à 22 (janvier à juillet 1976)

Avec son succès dans le film Captain America 3 (2016) et l’annonce de son film pour 2018, Black Panther obtint une série de comics en 2016. Elle est écrite par l’écrivain et journaliste Ta-Nehisi Coates. Cette série met T’Challa face à des problèmes politiques et personnels, et met en avant un couple de femmes Aneka et Ayo, deux guerrières gardes du corps de la famille royale.

Sam Wilson (Le Faucon), les nuits rouges de Harlem.

Sam Wilson, bandit de Harlem à New-York, apparut la première fois dans Captain America 117 (septembre 1969) chez Marvel. Crâne Rouge utilisa le cube cosmique pour rendre Sam gentil, en faire un allié de Captain America avec le but de le tuer, ce qui n’arriva jamais. Sam devint le héros Faucon, avec un lien psychique avec les oiseaux dont son faucon, Aile Rouge. Sam devint travailleur social, tandis qu’en Faucon il combat le crime, fait le médiateur entre policiers et gangs. Il est un fidèle ami de Captain America.

captain-america-117-septembre-1969

Captain America 117 (septembre 1969)

En 2014, par une pirouette scénaristique il fût révélé que Sam ne fût jamais un criminel, que tout ça ne fût qu’une manipulation de la réalité par Crâne Rouge avec le cube cosmique.

Green Lantern, la révolution des comics.

Dans Green Lantern 76 (avril 1970), le Green Lantern Hal Jordan fût rejeté par un groupe de Terriens lui reprochant de ne pas être à l’écoute des problèmes quotidiens. Une scène reste célèbre où un citoyen Noir demanda à Green Lantern ce qu’il fit pour les Noirs sur Terre. Green Arrow (Oliver Queen), plus proche des préoccupations des citoyens, lui proposa alors de partir à travers les États-Unis pour renouer du lien avec le réel. Il évoqua les assassinats de John Kennedy en 1963 et de Martin Luther King en 1968.

Dans Green Lantern 87 (décembre 1971), John Stewart, architecte Étasunien Noir au chômage, tint tête à des policiers et fût remarqué par les Gardiens de la Lanterne pour remplacer le Green Lantern Guy Gardner au repos pour plusieurs mois. Il déjoua un complot orchestré par un politicien Blanc raciste qui voulu devenir président des États-Unis et créer une guerre civile.

Loïs Lane, Daily Planet !

Dans Superman’s Girlfriend, Lois Lane 106 (novembre 1970) chez DC, pour connaître la situation des Noirs à Metropolis, Loïs Lane, journaliste au Daily Planet, passa dans une machine qui changea sa peau blanche en peau noire.

Superman's Girlfriend, Lois Lane 106 (novembre 1970) (5).jpg

Superman’s Girlfriend, Lois Lane 106 (novembre 1970)

Loïs découvrit qu’en tant que Blanche elle accéda plus facilement aux services quotidiens (comme le taxi). Dans le métro des gens la regardèrent de travers, elle se demanda alors si les Noirs subissent ces regards souvent dans le métro, dans le bus, dans des écoles où il y a principalement des Blancs. Elle alla à Little Africa, un quartier noir de Metropolis, où elle se lia d’amitié avec un militant de la communauté noire, Dave Stevens.

Luke Cage, héros à louer.

Carl Lucas apparut la première fois dans Luke Cage, Hero for Hire 1 (juin 1972) chez Marvel. Petit escroc, il fût trahi par son ami Willis Stryker qui le fit accuser de trafic de drogue, suite à une rivalité amoureuse. Il se retrouva en prison de haute sécurité, où il fût humilié par deux gardiens violents. Lucas participa à une expérience scientifique qui lui donna des pouvoirs : une grande force et une insensibilité physique à quasiment tous les chocs. Il s’échappa de prison, et devint Luke Cage, un héros louant ses services. Il fût le premier héros Étasunien Noir à avoir sa propre série chez Marvel.

luke-cage-hero-for-hire-1-juin-1972-luke-cage-power-man

Luke Cage, Hero for Hire 1 (juin 1972)

En février 1974, son nom de héros devint Power Man, inaugurant alors le nouveau titre de sa série : Luke Cage, Power Man en reprenant au numéro 17 pour rester dans la continuité de l’ancienne série. Plus tard, avec l’aide du héros Iron Fist (Daniel Rand, expert en arts martiaux), des détectives Mercedes Knight et Colleen Wing, il prouva son innocence devant la loi. Il devint un héros à louer associé à Iron Fist, et le titre de sa série changea à nouveau pour Power Man and Iron Fist dès le numéro 50 en avril 1978 pour rester dans la continuité de l’ancienne série.

Power Man and Iron Fist 50 (avril 1978)

Power Man and Iron Fist 50 (avril 1978)

Il fit équipe avec les Quatre Fantastiques, devint un Defender, un Avenger. Il est en couple avec Jessica Jones avec qui il a une fille, Danielle, prénommée ainsi en clin d’œil à son ami Daniel Rand.

Claire Temple, femme médecin.

Dans Luke Cage, Hero for Hire 2 (août 1972), on découvrit le personnage noir de Claire Temple qui est docteure. En voyant son uniforme Luke Cage pensa qu’elle fût infirmière. Claire fût vexée par ce jugement hâtif, comme si une femme ne pouvait pas être docteure.

Luke Cage, Hero for Hire 2 (août 1972).jpg

Case extraite de Luke Cage, Hero for Hire 2 (août 1972)

Absente des comics durant plus de 20 ans, elle fît son retour dans Captain America en 2016, peut-être grâce au succès de son personnage adapté dans la série Daredevil de Netflix en 2015.

Misty Knight, détective privée.

Dans Marvel Premiere Featuring Iron Fist 21 (mars 1975), on découvrit Mercedes « Misty » Knight (elle apparut dans Marvel Team-Up 1 de mars 1972 sans être nommée). Policière, elle perdit un bras lors d’une attaque à la bombe dans une banque après six ans de service. Son bras fût remplacé par une prothèse bionique lui donnant une grande force. Elle devint détective privée avec Collen Wing. Elle travailla avec Luke Cage et Iron Fist. Elle fût voisine et colocataire de Jean Grey à New-York. Elle eu une relation amicale, puis amoureuse avec Iron Fist. Toutes ces amitiés firent qu’elle eu des apparitions dans différentes séries comme Iron Fist, X-Men, Power Man et Iron Fist

Dans Marvel Team-up 64 (décembre 1977), elle embrassa Iron Fist, faisant de ce baiser l’un des premiers entre un homme Blanc et une femme Noire dans les comics.

Marvel Team-up 64 (décembre 1977).jpg

Case extraite de Marvel Team-Up 64 (décembre 1977)

Cette scène peut être associée aux premiers baisers entre un Noir et une Blanche dans les comics Creepy 43 (janvier 1972) édité chez Warren Publishing, puis Amazing Adventures 31 (janvier 1975) chez Marvel . Ces deux récits furent écrits par Don McGregor.

Amazing Adventures 31 (janvier 1975) et Creepy 43 (janvier 1972) - Copie.jpg

Cases extraites de Creepy 43 (janvier 1972) et de Amazing Adventures 31 (janvier 1975)

En pratiquant des postes de docteure et de policière et détective (des professions souvent attribuées à des hommes), les personnages Temple et Knight s’inscrivent dans une vision progressiste de la femme dans les comics. Ces personnages peuvent se placer dans la vision du féminisme noir de la militante Angela Davis.

Ororo Munroe, le grand voyage.

Dans Giant-Size X-Men 1 (mai 1975), le professeur Xavier forma un nouveau groupe de X-Men pour délivrer une partie des premiers X-Men. Le scénariste, Len Wein, montra une ouverture sur l’internationale et sur les minorités avec le Russe Piotr Nikolaievitch Rasputin (Colossus), l’Allemand Kurt Wagner (Diablo), le Canadien James Logan (Wolverine), l’Amérindien John Proudstar (Thunderbird) et une princesse du Kenya Ororo Munroe (Storm, Tornade en version française).

 

Giant Size X-Men 1 (mai 1975)

Giant-Size X-Men 1 (mai 1975)

 

Ororo est née en 1950 à Harlem d’un père Étasunien Noir photographe, David Munroe, et d’une mère Kényane Noire, la princesse N’Daré. La famille s’installa au Caire, en Égypte. Les parents y moururent sous un crash d’avion militaire français en 1956 durant la guerre qui opposa l’Égypte à la France, le Royaume-Uni et Israël, suite à la nationalisation du canal de Suez par le président égyptien Nasser. Dans les décombres, près du cadavre de sa mère, Ororo développa sa claustrophobie (X-Men 102, décembre 1976). Elle devint vagabonde en Égypte jusqu’à 12 ans (X-Men 117, janvier 1979).

x-men-117-janvier-1979

Case extraite de X-men 117 (janvier 1979)

Peu à peu elle développa des pouvoirs liés au contrôle du climat. Elle voyagea à pied jusqu’au Kenya, où à 13 ans elle devint princesse d’une tribu qu’elle aida avec ses pouvoirs sur le climat pour l’agriculture. Durant le voyage, elle sauva T’Challa de Sud-Africains Blancs qui voulurent forcer T’Challa à donner les pleins pouvoirs sur le vibranium du Wakanda (Marvel Team-Up 100, décembre 1980).

marvel-team-up-100-decembre-1980

Cases extraites de Marvel Team-Up 100 (décembre 1980)

Elle vécut au Kenya jusqu’à ce que Charles Xavier la découvre et lui propose une place chez les X-Men où elle devint Tornade (Giant-Size X-Men 1, mai 1975).

giant-size-x-men-1-mai-1975

Case extraite de Giant-Size X-Men 1 (mai 1975)

Ororo épousa T’Challa (Black Panther 18, septembre 2006), divorça, eut une romance avec Wolverine en 2014, devint chef des X-Men en 2014. Ororo est l’une des femmes Noires les plus importantes du monde des comics.

Les Teen Titans contre l’Apartheid en Afrique du Sud.

Chez DC Comics, le groupe des Teen Titans fût formé par les jeunes partenaires des héros Robin, Kid Flash et Aqualad (The Brave and the Bold 54, juillet 1964), rejoins plus tard par Wonder Girl (The Brave and the Bold 60, juillet 1965). Dans DC Comics Presents 26 (octobre 1980), le groupe évolua avec l’arrivée de nouveaux membres comme l’alien Starfire, la sorcière Raven, le cyborg Noir Victor « Cyborg » Stone et le métamorphe Changelin, mais sans Aqualad.

Après des aventures dans l’espace, Starfire revint sur Terre, en Afrique du Sud. Ne connaissant pas bien la Terre, elle découvrit les horreurs commisses par le régime de l’Apartheid, et les horreurs commises par des civils Noirs contre d’autres Noirs accusés d’être du côté du gouvernement. Elle s’opposa à tout ça en évitant des meurtres et en sauvant des prisonniers. Elle découvrit la vie des non-Blancs en Afrique du Sud (bas salaires, ghettoïsation, discrimination…). Elle comprit que d’autres États n’aidèrent pas ces populations par besoin de ressources naturelles du pays. Elle se rangea du côté du Père Nelson Mandutu, un leader Noir (en référence à Nelson Mandela ?).

teen-titans-spotlight-1-aout-1986-et-teen-titans-spotlight-2-septembre-1986

Teen Titans Spotlight 1 et 2 (août et septembre 1986)

Nick Fury, Samuel L. Jackson, agents du SHIELD.

Dans l’univers Classic de Marvel (univers 616, l’univers de comics qui existe depuis 1939), Nicholas « Nick » Fury est un personnage Blanc, un militaire apparut la première fois dans Sergent Fury and his howling commandos 1 (mai 1963).

En 2001, quand Marvel créa l’univers Ultimate (univers 1610), la maison d’édition voulu créer un univers plus en lien avec la réalité en intégrant des personnages issus de différentes communautés. Dans cet univers Nick Fury est un personnage Noir qui apparut la première fois dans Ultimate X-Men 9 (octobre 2001). Le personnage est dessiné à partir des traits physiques de l’acteur Samuel L. Jackson, sans son accord, ce qui fut résolu par un accord entre Marvel et l’acteur : il jouera Nick Fury dans les futurs films de Marvel dès Iron Man 1 en 2008.

Ultimate X-Men 9 (octobre 2001) et Iron Man 1 (2008).JPG

Case extraite de Ultimate X-Men 9 (octobre 2001) et Nick Fury dans Iron Man 1

En 2012, dans l’univers Classic, le lecteur découvrit que Nick Fury a un fils, Nick Fury junior (Battle Scars). Il prit la place de son père au sein des services spéciaux. Ce Nick Fury junior a lui aussi les traits physique de Samuel L. Jackson.

DC et les Supermen Noirs.

Dans Legends of the DC Universe : Crisis On Infinite Earths (1999), les univers parallèles furent en danger, et leurs héros durent unir leurs forces, dont le Superman Noir de l’univers D.

Legends of the DCU Crisis On Infinite Earths (1999).jpg

Case extraite de Legends of the DC Universe : Crisis on Infinite Earths (1999)

Dans Final Crisis (2008) les univers furent encore menacés. L’auteur, Grant Morrison, créa un nouveau Superman Noir de l’univers 23 : Calvin Ellis, Président des États-Unis. Ce personnage est basé sur le président Barack Obama et le boxeur Mohamed Ali. Il apparut la première fois dans Final Crisis 7 (mars 2009).

final-crisis-7-1

Page extraite de Final Crisis 7 (mars 2009)

Dans cette histoire le Superman de l’univers D réapparut.

Final Crisis 7 - Copie.jpg

Image extraite de Final Crisis 7 (mars 2009)

On retrouva Calvin Ellis dans Action Comics 9 en 2012, dans The Multiversity en 2014, des histoires écrites par Morrison.

Action Comics 9 (juillet 2012) et The Multiversity 1 (octobre 2014).jpg

Action Comics 9 (juillet 2012) et The Multiversity 1 (octobre 2014)

En 2014 dans la série Earth 2, on découvrit Val-Zod, un Kryptonien Noir arrivé sur la Terre de l’univers 2 où il passa de nombreuses années dans une chambre qui bloqua ses pouvoirs. Les héros le délivrèrent, et il devint Superman alors qu’il ne voulu pas utiliser ses pouvoirs par pacifisme.

Miles Morales, le nouveau Spider-Man.

En 2009, suite à la prise de fonction de Barack Obama à la Maison Blanche, Marvel se pencha sur l’idée de mettre en avant un nouveau personnage issu de la diversité des États-Unis parmi ses héros. En 2011 l’auteur Brian Michael Bendis et la dessinatrice Sara Pichelli créèrent le personnage de Miles Morales, le nouveau Spider-Man. Son père est Noir Américain et sa mère, dont il a le nom de famille, a des origines portoricaines.

Dans l’univers Ultimate, Miles Morales apparut pour la première fois en 2011 (Ultimate Comics : Fallout 4, août 2011). Comme Peter Parker avant lui, cet adolescent fût mordu par une araignée radioactive sortie des laboratoires de Norman Osborn. Miles devint le nouveau Spider-Man après la mort annoncée du premier Spider-Man. Ce nouveau Spider-Man obtint sa propre série dès septembre 2011 dans Ultimate Comics Spider-Man.

Sam Wilson, du Faucon à Captain America.

En 2014, quand Steve Rogers perdit son facteur anti-vieillissant, il eu un corps de 90 ans et ne put plus être un héros actif, Sam Wilson prit le costume de Captain America dans Captain America 25 (décembre 2014), 75 ans après l’apparition de Steve Rogers. Cela sous le feu des critiques d’une partie des lecteurs, ce qui se retrouva dans le comics avec des citoyens qui rejettent le nouveau Captain America car pour eux seul Steve Rogers peut être Captain America.

All-New Captain America 1 (2014)

All-New Captain America 1 (2014)

Dès 2016 sa série se plaça dans le contexte des tensions entre policiers et citoyens Noirs aux États-Unis et des crimes commis par des policiers contre des Noirs sans armes.

Il était une fois… les découvreuses.

Chez DC, Power Girl (la cousine de Superman de l’univers 2) « donna » des pouvoirs à Tanya Spears (super force, endurance). Cette fille Noire de 17 ans surdouée apparut la première fois dans Worlds’ Finest 23 (mai 2014). Avec ses pouvoirs, Tanya devint la nouvelle Power Girl et commença à travailler avec les Teen Titans (Teen Titans 5, décembre 2014).

Chez Marvel, depuis 2015 on peut suivre les aventures de Moon Girl (Lunella Lafayette au civil) dans Moon Girl and Devil Dinosaur. Lunella est une enfant de 9 ans surdouée. Elle a l’ADN des Inhumains, ce qui fait que l’évolution lui donnera des pouvoirs. Mais elle n’en veut pas, et cherche un moyen scientifique pour y échapper. Elle rencontra un dinosaure rouge venu d’un autre univers avec qui elle se lia d’amitié. Elle devint une héroïne. Chaque numéro comporte la citation d’un/e scientifique en première page.

En 2016, chez Marvel, Riri Williams, une étudiante surdouée de 15 ans issue des classes populaires fabriqua une armure de type Iron Man et fût remarquée par Tony Stark. Elle apparut la première fois dans Invincible Iron Man 7 (mai 2016).

Elle deviendra Iron Hearth (la successeur de Iron Man) dans les comics à venir.

Invincible Iron Man 1 (novembre 2016).jpg

Invincible Iron Man 1 (novembre 2016)

L’intégration de personnages Noirs dans les comics ne semble plus se faire par des personnages masculins costauds et escrocs devenus honnêtes comme Wilson et Cage, mais par des personnages féminins qui dirigent une équipe comme Tornade, et qui sont doués en sciences comme Tanya Spears, Lunella Lafayette et Riri Williams.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :